4. E. La construction partitive de l'adjectif

De Wikigram
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Généralités

  • La construction partitive de l'adjectif s'emploie lorsqu'il y a lieu de mettre ce dernier en évidence.


Cas où l'on emploie la construction partitive de l'adjectif

  • La construction partitive de l'adjectif n'est pas possible avec les adjectifs épithètes d'un groupe nominal introduit par un déterminant défini (articles définis, déterminants possessifs ou déterminants démonstratifs); on ne doit pas dire, on ne peut pas dire *lo devís deus longs.
  • Elle est possible lorsqu'un adjectif épithète fait partie d'un groupe nominal introduit par un déterminant indéfini (articles indéfinis, numéraux non-précédés d'un déterminant défini, indéfinis, interrogatifs, exclamatifs) ou zéro (qui peut avoir un sens partitif ou représenter le pluriel de l'article indéfini).
  • Lorsque le déterminant zéro a un sens partitif, l'adjectif épithète est au singulier dans la construction partitive:

vin deu bon (Palay)

Qu’èi set de l’espessa. (Sabalot)

Açò qu'ei grèisha de la bona! (Abadie)

  • Dans les autres cas, l'adjectif épithète est au pluriel:

Que me'n còsta un prosei deus lèds. (Camélat)

ua peguessa de las granas (Javaloyès)

causas de las bonas (Sabalot)

duas pomas de las rojas (Bouzet)

quauques pruas de las verdas (Bouzet)

Non i a nat arbe deus grans (Bouzet)

  • La construction partitive est possible dans tous les cas avec l'adjectif attribut:

Lo vent qu’èra deus hòrts. (Javaloyès)

Aquiu que l'avetz lo men aprentissatge de goja. Qu'ei deus beròis, eh? (Camélat)

Sabí qu'èra pas l'Annà de las lèu eishentadas. (Manciet)

N'ei pas deu terrible, aqueste vin. (Palay)


Cas particulier

On trouve parfois dans les textes antérieurs en 1950 des constructions partitives, aujourd'hui sorties de l'usage, où vin est sous-entendu:

ua pinta deu blanc (Camélat): ua pinta de vin deu blanc

dètz o dotze pichèrs deu roi (Hustach): dètz o dotze pichèrs de vin deu roi


Mise en garde quant à l'emploi de la construction partitive

Contrairement à ce que semblent croire de nombreux néo-locuteurs, la construction partitive n'est pas propre au gascon: on la rencontre dans d'autres dialectes occitans. D'autre part, une construction comme vin deu bon n'est pas "plus gasconne" que bon vin ou de bon vin; même s'il est intéressant d'employer cette construction propre à une partie de l'occitan, on se gardera donc d'en faire un usage fréquent, comme font par erreur certaines personnes.