6. A. L'emploi du J en occitan

De Wikigram
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Généralités

En occitan, une règle générale est que l'on n'emploie J que devant A, O ou U. Dans les autres cas, c'est-à-dire devant E et I, on emploie G. Cela peut amener des modifications orthographiques lors de la conjugaison des verbes ou de la dérivations des noms: ainsi, dans la conjugaison d'un verbe comme netejar, on écrira netegi, neteges (subjonctif présent), etc. De même, les diminutifs d'un nom comme ploja s'écriront plogeta et plogina (mais plojòta).

Ainsi, face au français "jeter", l'occitan écrit getar.

Exceptions

On trouve toutefois J devant E ou I dans les cas suivants:

  • majestat (et dérivé: majestuós).
  • les noms d'une même famille (dérivée du verbe latin jacio), facilement reconnaissable: abjècte (et abjeccion), adjectiu, bijeccion, objècte (objeccion, objectiu...), projècte (projeccion, projectar), subjècte (subjeccion)...
  • les noms propres internationaux: Jiboti, Fiji...
  • les noms de personnages et lieux bibliques, qui dérivent de l'hébreu (il s'agit en fait d'un cas particulier de la règle précédente) : Jeremias, Jerusalèm, Jèsus (et les interjections qui dérivent de ce nom: jè!, jèi, jès, ainsi que le nom ajèis formé à partir de la seconde)...
  • les emprunts à certaines langues comme l'arabe: jihad.