4. S. La prononciation de Z

De Wikigram
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

z n'existe guère que dans les emprunts, notamment au grec ancien, et les toponymes étrangers; il se prononce comme en français:

azòte [aˈzɔte]

Toutefois, on l'emploie aussi en fin de mot, dans le groupe -tz, notamment pour noter la terminaison de la deuxième personne du pluriel:

Laruntz [laˈɾyn(t)s]

patz [pats]

Lorsqu'il s'agit – c'est presque toujours le cas - de la terminaison verbale, sa prononciation varie suivant les régions; on distingue trois zones:

  • Dans l'ouest du domaine (bassin d'Arcachon, landes girondines, quasi-totalité des Landes et majeure partie du Béarn, quasi-totalité de la Bigorre), on prononce [t]:

cantatz [kanˈtat]

Il en va souvent de même pour ditz (3e p. sing. du présent du verbe díser: [dit].

  • Dans une zone commingeoise autour de Saint-Béat, qui déborde à l'est de la Bigorre, on prononce [c] ou [t͡ʃ]:

cantatz [kanˈtac], [kanˈtat͡ʃ]

  • Ailleurs (majeure partie du Médoc, Bordelais, Bazadais, Bas-Adour, Aspe, Ossau, Armagnac landais, Gers, Rivière-Basse, Lot-et-Garonne, Tarn-et-Garonne, majeure partie du Comminges et du Couserans), on prononce [ts]:

cantatz [kanˈtats]