3. S. Les adjectif verbaux

De Wikigram
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les adjectifs verbaux sont des adjectifs formés à partir du radical d'un verbe.

Un adjectif verbal ne peut pas recevoir les compléments habituels du verbe et s'accorde avec le nom auquel il se rapporte.


Adjectifs verbaux en -NT

Les adjectifs verbaux en -nt ont des formes proches du participe présent. Ils dénotent l'événement exprimé par le verbe correspondant comme en train d'avoir lieu.


Adjectifs verbaux formés à partir de verbes en -AR

Les adjectifs verbaux formés à partir de verbes en -AR se terminent par -ant, -anta au féminin:

bruslar --> bruslant, -anta: "brûlant"

clarejar --> clarejant, -anta: "éclatant"

interessar --> interessant, -anta: "intéressant"

mancar --> mancant, -anta: "manquant"

shacar --> shacant, -anta: "lancinant"

Ces adjectifs verbaux (du moins au masculin singulier) sont identiques par leur orthographe au participe présent; mais leur prononciation peut être différente; pour plusieurs d'entre eux, il arrive, dans un grand nombre de parlers, que le suffixe -ant se prononce [en]. On dit [bɾylˈlan] ou [bɾylˈlen], [inteɾeˈsan] ou [inteɾeˈsen], [ʃaˈkan] ou [ʃaˈken]. On pourra se reporter à la fiche La prononciation de A.

Il y a une exception: de har, on fait hasent, -enta: camin hasent', gaihasent, -a...


Adjectifs verbaux formés à partir de verbes en -ER

Les adjectifs verbaux formés à partir de verbes en -ER se terminent par -ent, -enta au féminin:

arríder --> arrident, -enta: "rieur", "souriant"

bàter --> batent: "vif"


Adjectifs verbaux formés à partir de verbes en -IR

  • Les adjectifs verbaux formés à partir de verbes en -IR se terminent par -ent, -enta au féminin:

fremir --> frement, -enta: "frémissant"

sortir --> sortent, -enta: "sortant"

Il y a deux exceptions en -ient, -ienta:

borir --> borient, -enta: "bouillant"

retrenir --> retrenient, -inta: "retentissant"

Encore la forme borent, -enta existe-t-elle dans certains parlers de Gascogne.

On trouve rarement des formes en -ir: envuglint, dans Al-Cartéro, mais on dit plutôt envuglidor; morint (dia morint) dans Camélat, mais on dit plutôt morent.


Emploi des adjectifs verbaux en -NT

Les adjectifs verbaux en -NT sont moins employés qu'en français; en effet, en gascon, ils sont concurrencés par les adjectifs en -ador, -a (/-aire, -a), -edor, -a, -idor, -a.


Adjectifs verbaux "tronqués"

Les adjectifs verbaux "tronqués" sont des adjectifs verbaux présentant au masculin singulier le radical du verbe nu (sans terminaison, ou avec un -e de soutien). Ils dénotent le résultat de l'événement exprimé par le verbe correspondant:

desquilhar --> desquilh, -a: "décortiqué"

eishugar --> eishuc: "sec"

esbrusar --> esbrús, -usa; "emietté", "en miettes"

trempar --> trempe: "trempé", "mouiller" (fr. régional "trempe")

Ces adjectifs verbaux sont peu nombreux, mais ils sont employés de préférence au participe passé des verbes correspondants: même si Que soi trempat est grammaticalement correct, l'usage est de dire Que soi trempe.

Certains adjectifs que l'on pourrait croire formés selon ce procédé remontent en réalité au latin, comme sec, qui ne vient pas de secar, mais du latin SICCU.