3. O. Interrogatifs et exclamatifs

De Wikigram
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Interrogatifs

QUANT

  • Quant est un déterminant servant à s'informer sur la quantité. Il est toujours suivi de de lorsqu'il reste invariable, et en est suivi facultativement, au pluriel, lorsqu'il s'accorde avec le nom (on a alors les formes quantes, quantas (quandes, quandas dont le sud-ouest du domaine); cet accord est lui-même facultatif.

Quant de temps e deví està'm de chic o de hèra dens la soa pensada de gojata? (Camélat)

E quant de morts e d'alebats? (Javaloyès)

Quant de misèrias non ns'aurén hèit, se n'avèm pas credut! (Larroque)

Quantas revolucions avem hèitas a renovar lo govèrn? (Badiolle)

  • Quant peut aussi s'employer comme pronom:

Quiò, lo men hilh, e quant n'èi hèitas? (Badiolle) [= quant de micas]

Devinatz, alavetz, quantes estèren entà plorar?... (Daubian)

Eh ben, quandas lavetz? (Camélat)


QUAU

  • Quau est un déterminant impliquant un choix entre deux ou plusieurs éléments; il est invariable en genre et s'accorde en nombre avec le nom qui suit:

dens aqueth vielh ostau deishat de sèi pas quau cosin de nòst. (Manciet) [il y a plusieurs cousins]

Que t’as crompada la casa deu ton pair e mair, dab quaus dinèrs? (Camélat) [l'argent de qui?]

  • Quau peut être employé comme pronom:

Quau ei lo gran pelièr d'aqueste par d'arnòpis qui an vergonha de jo? (Sabalot) [lequel des deux?]

Quaus son los gojats qui an aufèrt garfo a las gojatas au sortir de la glèisa? (Anonyme) [sur l'ensemble des garçons de la paroisse]

  • On n'emploiera pas lo quau comme forme pronominale de quau; c'est un francisme à rejeter.
  • Quau s'emploie aussi pour qui (v. ci-dessous):

Quau se vanta / d'adaise navigar hens tau vespèr? (Camélat)

Daubuns qu'èran, meslèu, per un contròle d’identitat tà saber quaus èran aqueths dus randolejaires. (Lavit)


QUIN

  • Quin est un déterminant servant à s'informer sur la nature d'un autre ou d'un objet: "Quel?", "Quelle sorte de?". Il s'accorde toujours avec le nom qui suit en genre et en nombre:

E'm volerés díser de quina cuenta / e devisan ton pair e lo vielh Capdeton? (Palay): "de quelle affaire?"

Mes dab quins sòus e't vas installar a Lima? (Arantxa): "avec quel argent?"

— Quin òmi ei? — He tè, un mossur, qu'ei. (Palay): "Quel genre d'homme?"

— E quin aso ei, lo vòste aso, Pierron? — Un aso vielh, mossur, tot gris com vos e jo; ua brava bèstia d’aso. (Palay): "Quel genre d'âne?"

  • Quin s'emploie aussi comme pronom:

Si n'es aquò, quina es la causa donc? (Garros)

Quina ei aquesta lilòia? / ci demandi au vielh pastor. / Que’m respon: Se n'ei beròja, / nat nom non lo balhèn, non. (Llorente traduit par Camélat)


QUÉ

  • Qué est un pronom qui s'emploie pour demander de désigner une chose:

Qué demandatz? (Fablas causidas)

Iva auta tropa / qui ved qué l'aso pòrta en cropa, / que n'a pitat... (Fablas causidas)

Ende qué har la pelha / e dètz pams de riban? (Tallez)

Mossur, non sèi pas a qué pensa! (Palay)

... la vergonha? E de qué donc, mon Senhor e mon Diu? (Manciet)

  • On emploie parfois Qu'ei çò qui au lieu de qué:

Qu'ei çò qui vedè dens la lua aqueth ser ? (Camélat)

On n'emploiera pas à l'écrit *qué çò qui, même si cette forme correspond à la prononciation dans certains parlers.

  • Que (sans accent) correspondant déjà à un énonciatif, un relatif et une conjonction de subordination, on écrira qué (avec accent) le pronom interrogatif, d'autant plus que l'énonciatif et la conjonction de subordination peuvent eux aussi se trouver en tête de phrase.


QUI

  • Qui est un pronom qui s'emploie pour demander de désigner une personne:

Qui li volèva mau? (Belloc)

Qui calè jutjar? (Lavit)

  • Lorsqu'il est complément d'objet direct, qui est souvent précédé de la préposition a:

A qui cèrcas? (Camélat)

  • Avec le même sens, on emploie aussi quau, quaus (v. ci-dessus).


Exclamatifs

  • Comme exclamatifs, on emploie quin, déterminant, et quant, déterminant et pronom (pour leur accord, v. ci-dessus):

Quin paradís de tranquillitat per casa enlà! (Caillavère)

Quina peguessa! (Courriades)

Quant de còps aqueth tesic e'm vienerà turmentar tant qui sòi demorat mainatge! (Palay)

Quandes de plans e prètzhèits en mesclanha! (Camélat)

Quantes n'i a de medalhats e d’autes qu'aurén meritat de n’estar! (Saint-Bézard)

  • Au lieu de quant, on trouve parfois qué de:

En tòn vente gotent qué de gent an perit! (Dastros)