3. C. L'imparfait de l'indicatif

De Wikigram
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Paradigmes

Verbes réguliers

À l'imparfait du deuxième et du troisième groupe, tous les verbes ont la même conjugaison, mais le modèle en varie suivant les régions.


L'imparfait de l'indicatif
CANTAR BÀTER (forme 1) BÀTER (forme 2) BASTIR (forme 1) BASTIR (forme 2)
cantavi batí batèvi bastivi bastISHèvi
cantavas batès batèvas bastivas bastIsHèvas
cantava batè batèva bastiva bastISHèva
cantàvam batèm batèvam bastívam bastISHèvam
cantàvatz batètz batèvatz bastívatz bastISHèvatz
cantavan batèn batèvan bastivan bastISHèvan
  • La forme 1 du deuxième groupe est la plus ancienne. Elle s'emploie en Béarn, dans les Landes et dans une partie de la Bigorre. la forme 2, créée par analogie avec l'imparfait des deux autres groupes, s'emploie dans le Gers, le sud du Lot-et-Garonne, le Tarn-et-Garonne et la plus grande partie de la Bigorre.
  • Au troisième groupe, la forme 2 n'est employée que dans une partie du Gers.


Localismes

  • Dans les Landes, l'imparfait des verbes en -AR est en -èvi, -èvas, -'èva, etc.:

Lo só... / qu’estupèva lo son hlamat escalorent. (Darclanne)

On peut se passer de cette forme à l'écrit.

  • Dans certains parlers, la terminaison de la 1ère ps du deuxième groupe est en -èi:

Tot çò qui sabèi d’italien que i passà. (Daugé)

Que n'avèi ua auta, jo ; mes qu'aimi mes la tua. (Abadie)

  • Dans une partie du Gers, on dit [aˈwɔ], [aˈwɔn], pour avèva, avèvan.


Verbes irréguliers

Il n'y a que deux verbes irréguliers à l'imparfait:

ESTAR / ÈSTER: èri - èras - èra - èram - èratz - èran

HAR / HÈR: forme 1: hasí - hasès - hasè - hasèm - hasètz - hasèn

forme 2: hasèvi - hasèvas - hasèva - hasèvam - hasèvatz - hasèvan

Il existe aussi une forme de HAR avec [e] ([heˈzi], [heˈzɛs], [heˈzɛ]...), mais on note toujours -a- à l'écrit.


Emploi de l'imparfait

Avec le prétérit, l'imparfait est le temps du récit. Il est employé pour parler d'un fait du passé d'une certaine durée:

qu’èra esmiraclada de tot çò qui amuishavan las heras. (Casebonne)

Il peut donc s'opposer au rpétérit en ce qui concerne la durée de l'action ou de l'état. On se reportera à l'emploi du prétérit: v. fiche du prétérit: 3. E. Le prétérit

Il s'emploie aussi pour parler d'un fait qui se répète dans le passé.

D'autre part, on l'emploie dans les subordonnées conditionnelles. V. la fiche dédiée.