3. A. Les groupes de verbes

De Wikigram
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les verbes gascons se rangent en trois groupes selon la terminaison de l'infinitif présent:


Les trois groupes

- premier groupe: verbes à l'infinitif en -AR, comme cantar; participe passé en -AT: cantat.

- second groupe: verbes en -ER, comme bàter; participe passé en -UT: batut.

- troisième groupe: verbes en -IR, comme dromir ou bastir; participe passé en -IT: dromit, bastit.

Les verbes que nous avons donné ci-dessus, cantar, bàter, dromir et seguir, sont les verbes modèles pour les conjugaisons.

Au second groupe, l'infinitif de la plupart des verbes est paroxyton, c'est-à-dire que l'accent tonique tombe sur l'avant-dernière syllabe: bàter. Toutefois, il existe un certain nombre de verbes en -er oxytons: aver, caler, poder, saber, voler, etc. D'autre part, certains parlers du nord du domaine (Bordeaux, Médoc) connaissent des verbes en -re: creire, veire...

À certains temps de la conjugaison, les verbes du troisième groupe peuvent se conjuguer à l'aide d'un infixe qui s'intercale entre le radical et la terminaison. Comme ceci n'est pas toujours valable pour tous les verbes, on donne deux modèles pour les verbes en -ir: dromir et bastir. La forme de cet infixe varie selon les parlers. On appelle verbes inchoatifs les verbes en -ir qui se conjuguent avec cet infixe, et on parle de conjugaison inchoative.

Dans ces fiches, nous donnons les formes de conjugaison actuellement employées à l'écrit, voire à l'oral dans les milieux alphabétisés, en Béarn, tout en ménageant des ouvertures vers les autres parlers gascons.


Les participes passés irréguliers

Un certain nombre de verbes ont un participe passé irrégulier, qu'il importe de connaître afin de former correctement les temps composés et le passif:

  • AUHERIR: auhèrt, -ta

Cette forme n'existe que dans quelques parlers; on emploie plutôt la forme régulière.

  • ARRÍDER: arrit, -ida

Cette forme n'existe que dans certains parlers. On emploiera la forme régulière.

  • AUBRIR: V. obrir.
  • AUFRIR: aufèrt, -ta
  • CONÉISHER: conegut, -uda

La forme régulière existe aussi.

De même les participes passés de: desconéisher, inconéisher, mesconéisher, (ar)reconéisher.

  • CÒSER: cueit, cueita

De même les participes passés de: (ar)recòser, descòser, entercòser, subercòser. Le participe passé de escòser est régulier.

  • CRÉISHER: crescut, -uda

De même les participes passés de: acréisher, descréisher, hòracréisher, recréisher, subercréisher.

  • DÍSER: dit, dita (dida dans certains parlers)

De même les participes passés de: (ar)redíser, benadíser, contradíser, desdíser, enterdise's, esdise's, interdíser (qui est un francisme à rejeter), maladíser, maudíser, medíser, mensdíser, predíser, suberdíser, susdíser.

  • ESCRÍVER: escriut, -uta

La forme régulière existe aussi, mais on dit que un escriut.

De même les participes passés de: (ar)rescríver, (ar)retranscríver, descríver, desescríver, desinscríver, inscríver, prescríver, proscríver, soscríver, transcríver.

  • ESTRÉNHER: estrenht, -a

Cette forme n'existe que dans quelques parlers. On emploiera la forme régulière.

  • FRÍSER (/FREGIR/ FRIR): frit, -ita
  • HAR / HÈR: hèit, hèita

De même les participes passés de: (ar)rehar, des·har, suberhar, et satisfar.

  • JUÉNHER: junt, junta

De même les participes passés de: (arr)rejuénher, injuénher.

  • MORIR: mort, morta

De même (ar)remorir, còrmorir, demorir.

  • NÈISHER: nascut, -uda

De même le participe passé de: renèisher.

  • OBRIR: obèrt, -a; ubèrt, -a

La forme régulière existe dans quelques parlers.

De même les participes passés de: cobrir, descobrir, entrobrir, recobrir, reobrir.

  • PARÉISHER: parescut, -uda

La forme régulière existe aussi.

De même les participes passés de: aparéisher, comparéisher, des(a)paréisher, reaparéisher, recomparéisher, reparéisher, transparéisher.

  • PÈISHER: pescut
  • PRÉNER: pres, presa

La forme prengut, -uda existe dans quelques parlers.

De même les participes passés de: apréner, (ar)repréner, aigapréner, capprene's, còrpspréner, compréner, desapréner, despréner, incomprene's, entersuspréner, enterpréner, enteraprene's, gotapréner, incompréner, mauapréner, 'maupréner, mesprene's, suberpréner, suspréner.

  • SOFRIR: sofèrt, -èrta

La forme régulière existe aussi.

  • TÉISHER: tescut, -uda

Mais on ne dit que lo teishut, du latin TEXITU.

De même le participe passé de: destéisher.

  • TIÉNER: tiengut, -uda

La forme régulière existe aussi.

De même les participes passés de: abstiene's, apartiéner, (ar)retiéner, atiéner, captiéner, contiéner, desmantiéner, detiéner, entersostiene's, entertiéner, obtiéner, sostiéner.

  • TRÉGER: trèit, trèita

Se conjuguent comme tréger: destréger, pertréger, retréger, sostréger.

  • VÉDER: vist, vista

Se conjugue comme véder: (ar)revéder.

  • VIÉNER: viengut, -uda

La forme régulière existe aussi.

De même les participes passés de: adviéner, (ar)redeviéner, aviéner-se'n, conviénguer, contraviéner, deviéner, desaviéner, desconviéner, interviéner, malaviene's, mauaviene's, previéner, proviéner, reconviéner, ressoviene's, reviéner, soviene's, subviéner, suberviéner.

  • VÍVER: viscut, -uda

Certains parlers emploient la forme régulière, que nous déconseillons.

De même les participes passés de: (ar)revíver, mauvíver, subervíver, susvíver.