2. Les suffixes (1): remarques liminaires

De Wikigram
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les remarques qui suivent sont valables par l'ensemble de la dérivation à l'aide de suffixes.


Formes prise pour bases de la dérivation

Lorsqu'un nom ou un adjectif a une forme masculine et une forme féminine, c'est à partir de la forme féminine qu'on forme les mots suffixés; on accole le suffixe au féminin sans le -a final: esberit, fém. esberida --> esberidet; hòu, fém. hòla --> holejar, cautèr, fém. cautèra --> cauterèr. Parfois (cas de certains noms), il n'y a pas de féminin, et on accole les suffixes à la forme féminine telle qu'elle se présenterait si elle existait: tablèu --> tablelòt, ridèu --> ridelòt.


Modifications orthographiques

Des modifications orthographiques sont susceptibles de se produire au cours de la dérivation; en particulier, lorsque è et ò, voyelles toniques, passent, suite à la suffixation, en position atone, elles deviennent e et o:

maishèra --> maishereta;

hòu --> holejar.

On consultera à ce sujet [1].

En outre, on ne peut pas employer j devant -e ou i (cf. [2]:

beròi --> berogin;

ploja --> plogeta.