4. E. L'attribut du complément d'objet

De Wikigram
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Généralités

Pour certains verbes transitifs, le complément d'objet peut recevoir comme attribut un adjectif, un nom ou un pronom, dit attribut du complément d'objet:

Los qui ne'u coneishèn pas, qui'u credèn lampoinèr... (Palay): 'u: COD; lampoinèr: attribut du COD.

Que tròba lo can adromit. (Fablas causidas): lo can: COD; adromit: attribut du COD.

Se vòlen la loa Catalonha dauna e libra... (Camélat): la loa Catalonha: COD; dauna, libra: attributs du COD.

Los qui l’avèn vista que la disèn grana, que la hasèn beròja. (Casebonne): la: COD; grana: attribut du COD; la: COD; beròja: attribut du COD.

Que’s cred gran rei, l’urós mishèr ! (Eyt): 's: COD; gran rei: attribut du COD.

... e puish, n’èran pas muts, e qu’avèn la lenga desligada. (Yan dou Sabalot): la lenga: COD; desligada: attribut du COD.


L'attribut du CO marquant la possession

Lorsque l'attribut du CO marque la possession, il est introduit par de (jamais par a); cependant, au lieu de dire de jo, de tu... on emploie les pronoms possessifs, sans l'article:

Aquera auto qu'ei de Bòrdanava, e jo dinc adara que l'aví creduda de Sarrabèra !

Bailoquin qu’avè besonh de la plaça entà boçar la boca au son canalhèr. Qu’i compdava, que la credè soa... (Lalanne)

V. aussi https://wikigram.locongres.com/index.php?title=2._D._L%27attribut_du_sujet


La construction de l'attribut du CO

La construction partitive de l'attribut du CO

Comme l'adjectif attribut du sujet et l'adjectif épithète à certaines conditions, l'adjectif attribut du COD peut être construit selon la construction partitive:

Un corbàs de la tropa, vestit en mossur, qui’s credè deus màgers, que’s pujà sus un terruquet e que’s hicà a devisar. (Larroque)

V. aussi La construction partitive de l'adjectif


Verbes à construction indirecte de l'attribut du CO

Certains verbes construisent indirectement l'attribut du CO, introduit alors par com ou par une préposition:

Lo certificat d’estudis non deu pas estar considerat per eths com ua fin d’estudis. (Camélat)

... ce hasè aths chinaires qui’u tractavan de fotut pòcvau de darrèra classa. (Escoula)

Excusatz, Madama, mes ne’m caleré pas pr’aquò préner per un pèc. (Laffargue)

Que la voló tà hemna e que’s maridà dab era. (Lalanne)


Attribut du CO introduit par de

Lorsque le COD du verbe n'est pas introduit par un déterminant défini, c'est-à-dire, lorsqu'il est introduit par un article indéfini, l'article ø, un déterminant indéfini ou un déterminant numéral, ou encore que l'on a affaire à un pronom indéfini ou à un pronom numéral, il est ordinairement précédé de la préposition de:

Que'n coneishi un d'urós. (Hustach)

Be’n caleré córrer botigas d’aqueras qui expausan vielherias entà n’escàder un de parièr ! (Camélat)

Qu’avè un calanquèr de hicat dessús. (Hustach)

Que sabí que se’n guardavan ua de sancera. (Camélat)

Que te'n sèi ua de richa. (Palay)

Lhèu e n'averés podut trobar ua de mei richa. (Palay)

Mei d’un bissèi que’n hen d’urós. (Al-Cartéro)

Qu’èi dus hilhs de curès. (Daugé)

Mestiers de mei maishants que lo men, ne’n conegui pas guaires. (Palay)

Dab los auts gojats arrés de mei charmants qu’eth. (Hustach)

Atau ne’n harèi pas nat de gelós. (Hustach)

« Que n’a pro d’amassat tà víver d’ara enlà. (Abadie)

Mais avec un CO introduit par un déterminant défini:

Qu’avem tots nosta òra mercada. (Palay)

Los uelhs qu’avè gris, los pòts espés, lo nas arrecussat. (Casebonne)

Que trobava qu’avèn tròp sovent los uelhs virats de cap entau castèth e pas pro tà la maison deus praubes. (Yan dou Sabalot)


Accord de l'attribut du CO

L'attribut du CO s'accorde en genre et en nombre avec le CO. Cependant, on notera les particularités suivantes:


  • L'attribut du CO peut se mettre au pluriel lorsqu'il se rapporte à un COD susceptible d'entraîner l'accord au pluriel:

Dab los auts gojats arrés de mei charmants qu’eth. (Hustach)


  • L'attribut du CO peut se mettre au pluriel dans les phrases à portée générale dont le sujet est òm:

Un còp luenh de casa, òm que's cred mèstes de tot har. (Bouzet)

Noter que le verbe est toujours au singulier.


Pronominalisation de l'attribut du CO

En français, l'attribut du CO ne se pronominalise pas; il se pronominalise par ne s'il n'est pas introduit par un déterminant défini (1):

La Mistrasseta, bestiassa la’n cresi, canalha la’n cresi pas. (Dambielle)

Lhèu, adara, ei enqüèra malurosa. Jo d’i pensar que’m hè mau, a maugrat d’estar mei gran, d’estar un òmi, com disen, de la ne saber au cap de totas aqueras annadas. (Javaloyès)

Que non i a nat vielh que lo qui se’n cred. (Camélat)


La position de l'attribut du CO

L'attribut du CO se place de préférence après le CO; cependant, on le trouve placé avant le CO plus fréquemment qu'en français:

Dèisha ubèrta la pòrta.

Qu’as tròp pesuc lo cap. (Los de Nadau)

Qu'avèn agut lo còp de pienti. (Yan dou Sabalot)

Si Diu l'audiva au cèu, qu'avè fina l'aurelha. (Yan Palay)

Era curiosetat a puntut eth hisson. (Philadelphe de Gerde)

Qu'aví tròp petitas las mans. (Lapassade)

L'avesque ne trobà pas bonas las responsas. (Oéy en Bearn)





(1) les déterminants définis: l'article défini, les déterminants possessifs, les déterminants démonstratifs.