4. I. Le complément d'agent

De Wikigram
(Redirigé depuis 6. B. Le complément d'agent)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les phrases contenant un verbe transitif direct peuvent subir la transformation passive: le verbe se met à la voix passive, le COD de la phrase initiale devient le sujet de la nouvelle phrase, tandis que le sujet de la phrase initiale devient le complément d'agent de la nouvelle phrase; il est introduit par per ou par de:

Joan Loís Lavit qu'escrivó Hont blanca. --> Hont blanca qu'estó escriuta per Joan Loís Lavit.

L’ampire (sic), qui èra sustienut per los deputats... (Larroque)

La malícia que’u passà com huei la nubla leugèra quan ei bohada per lo vent de la montanha. (Lalanne)

Pastora qu’ei de tots aimada. (Labaig-Langlade)

En gascon, de est moins employé qu'en français pour introduire le complément d'agent:

Lo Camalong qu’entra, seguit per quauques donzelons. (Abadie et Palay): "Longue-Jambe entre, suivi de quelques garçns d'honneur"


Le complément d'agent dans les périphrases factitives

  • Dans les périphrases factitives du type "faire faire quelque chose par quelqu'un", le complément est assimilable au complément d'agent. En français, dans ces constructions, il peut être introduit par par ou par à; de même, en gascon, il est introduit par a ou par per:

Qu’i aurà tanben drin de bocheria, per amor que ne volem pas har avalar a l’aunèsta gent arrebòts com la vièrja de Sent Palais, qui deu estar ua faussa vièrja. (Larroque): "Il y aura aussi un peu de boucherie, parce que nous ne voulons pas faire avaler aux honnêtes gens des canards comme la Vierge de Saint-Palais, qui doit être une fausse vierge."

Qu'ac harèi har a la costurèra. (L1): "Je le ferai faire par la couturière."

Quant de còps e l’ac an hèit condar au Jandet ! (Yan de Sègues)

Que harèi véder lo deumau a ton pair / per ton pair. (Bouzet)

  • De même, le complément de l'infinitif suivant un verbe de perception:

Qu'ac èi entenut a díser a hèra de monde / per hèra de monde.