4. F. La prononciation de J et de G devant E ou I : Différence entre versions

De Wikigram
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
 
(Aucune différence)

Version actuelle datée du 19 décembre 2019 à 12:45

Généralités

J et G devant e et i se prononcent de la même manière. Selon les zones, deux prononciations existent: [j] et [ʒ].


La prononciation [j]

On rencontre cette prononciation en Bigorre (sauf la zone indiquée ci-dessous), en Béarn (sauf la zone indiquée ci-dessous) et dans le sud et le centre des Landes:

jo [ju]

gèu [jɛw]


La prononciation [ʒ]

On rencontre cette prononciation dans le sud du Béarn (zone englobant Monein, Oloron, la vallée d'Ossau et la majeure partie de la vallée d'Aspe), en Gironde, dans le nord et l'ouest des Landes, le Lot-et-Garonne, le Gers, une partie des Hautes-Pyrénées (une frange nord et la Barousse), dans le Gers, la Haute-Garonne et l'Ariège:

jo [ʒu]

gèu [ʒɛw]

Toutefois, même dans cette zone, la prononciation [j] se maintient souvent dans quelques mots courants:

beròja [beˈɾɔjɔ]

gojat [guˈjat] (1)

Nord du Médoc

Enfin, on rencontre une pronononciation [dz] dans le nord du Médoc, autour de Soulac-sur-Mer.


Remarques

Remarque importante concernant les cultismes et les emprunts

Dans les zones où j, et g devant e et i, se prononcent [j], il y a lieu de maintenir cette prononciation dans les cultismes et les emprunts. Prononce [ʒ] n'est pas "adopter la prononciation d'Oloron" (ou d'un autre lieu, c'est un francisme à rejeter absolument.

tragedia [tɾajeˈðiɔ] (Palay écrivait <trayedie>)

regionalista [rejunaˈlistɔ] (Palay: <reyiounaliste>)


La prononciation de TJ, TG

En ce qui concerne les digraphes (groupes de deux lettres) TJ et TG, le t s'y prononce [d] ou [ð] dans presque toute la Gascogne. Dans les vallées d'Aspe et d'Ossau, il n'est pas prononcé du tout; c'est notamment le cas dans le suffixe -ATGE:

vilatge [biˈlaðje], [biˈladʒe] (rarement [biˈlatʒe]; Aspe et Ossau [biˈlaʒe], [biˈlaje]).

Toutefois, les textes semblent indiquer que la prononciation avec [t] était répandue jusqu'à la fin du XIXe siècle; il y aurait donc eu un changement phonétique au cours de la première partie du XXe siècle.


La prononciation de NJ, NG

Dans la prononciation des digraphes NJ, NG (devant e et i), il existe une tendance à intercaler un [d] après le n, et ce que l'on prononce [j] ou [ʒ]:

minjar [minˈ(d)ja], [minˈ(d)ʒa]

dimenge [diˈmen(d)je], [diˈmen(d)ʒe]


Un cas particulier: dijaus

Dans la plus grande partie de la Gascogne, le le mot dijaus se prononce comme s'il était écrit ditjaus:

[diˈðjaws], [diˈdʒaws]

Cette particularité se retrouve dans certaines variantes du catalan.

Une particularité semblable existe dans dijà, "déjà", prononcé [diˈd͡ʒa] dans certains parlers.


(1) On voit que la graphie actuelle du gascon présente parfois l'inconvénient d'avoir été mise au point, dans ses détails, par des Béarnais ignorants des réalisations phonétiques possibles hors du Béarn.